Le Design du Sent-enaire

Erik Koglin – 1er mars, 2018

Presque sans exception, la dernière chose qui nous vient à l’esprit lorsque nous pensons à un kiosque (même pour les exposants expérimentés) est sa senteur. Même après avoir lu ces lignes vous devez vraiment vous demander où je m’en vais avec ça, alors allons-y!

bread

Fermez vos yeux pendant quelques secondes et imaginez un endroit que vous identifiez spécifiquement par son odeur.

Je peux facilement imaginer l’odeur du pain frais que je faisais avec ma grand-mère, du tabac à pipe de mon grand-père, des vergers dans ma cours et des épines de sapin en automne. C’est étonnant comment nous pouvons recréer mentalement une odeur sans l’avoir vraiment sous le nez, et c’est encore plus étonnant comment les odeurs peuvent déclencher des souvenirs précis.

Ma mère décorait des gâteaux pour le plaisir et lorsque j’étais enfant nous faisions toutes sortes de gâteaux amusants pour les fêtes. Je ne peux plus sentir le glaçage au chocolat maintenant sans penser à mon gâteau préféré en forme de voilier… Glaçage au chocolat, noix de coco, bonbons à la menthe pour les hublots, et pourtant je n’ai pas mangé ce gâteau depuis presque 35 ans! (note à moi-même : faire la commande à ma mère).

Pourquoi ça fonctionne de cette façon, et comment relier ça aux expositions?

Commençons avec la meilleure définition du ‘’pourquoi’’. La science a découvert que le sens de l’odorat est dirigé par le bulbe olfactif dans notre cerveau, qui se trouve très près de l’amygdale et de l’hippocampe. Ces deux régions étant celles qui s’occupent de la mémoire et de l’émotion, alors lorsque l’odeur se rend au cerveau, elle interagit avec celles-ci et c’est ce qui provoque le souvenir et l’émotion particulière.  

C’est ce qui complète notre section ‘’Merci Monsieur le Magicien’’. Maintenant, passons au but de cet article; comment pouvons-nous relier tout cela au monde des expositions? Quand vous interagissez avec vos visiteurs lors d’un salon, est-ce important pour vous de créer un impact émotionnel et mémorable avec eux? La plupart d’entre nous arrive à engager avec nos prospects visuellement, et souvent auditivement, mais oublions-nous quelque chose?

Selon certaines études, vous pouvez augmenter votre impact de marque jusqu’à 70% en intégrant 3 des 5 sens dans votre expérience client. Particulièrement si vous êtes capables d’intégrer l’odorat à cause de sa connexion spécifique à la mémoire et à l’émotion. La recherche faite sur le sujet nous dit que l’odeur ambiante augmente l’évaluation positive d’un produit de 25%. Cette même étude nous affirme que les visiteurs demeurent 40% plus longtemps dans un kiosque qui sent bon et que leur intention d’acheter peut augmenter de près de 80%. De plus, si nous pouvons attacher une odeur avec quelque chose, nous avons 100 fois plus de chance de nous en rappeler comparativement à si nous nous la voyons, y touchons ou l’entendons.

Imaginez-vous sur le plancher du salon, vous réussissez malgré toute la compétition à attirer des visiteurs à votre kiosque, et lorsqu’ils entrent, ils sont accueillis par une bonne odeur de lavande ou de jasmin. Ces odeurs en particulier sont utiles pour calmer les nerfs et réduire le stress émotionnel, ce qui renforce l’idée que votre compagnie est fiable et entoure bien ses clients. De plus, ce sont des fragrances qui aident à réduire les migraines, et le jasmin a des propriétés qui augmentent la confiance en soi, l’optimisme et donne de l’énergie.

Presque immédiatement, à travers le sens de l’odorat, vous communiquez votre message d’une meilleure façon et vous donnez un élan à vos visiteurs pour le reste du salon. Quel est l’impact si la moitié des gens qui sortent de votre kiosque se sentent mieux que lorsqu’ils y sont entrés? Imaginez que vous soyez capables de stimuler la mémoire des visiteurs pour qu’ils se souviennent mieux de votre kiosque par 60%, et cela de façon positive. C’est une réussite assez spectaculaire pour un marqueteur, et c’est pourtant si simple.

Pour d’autres idées originales de design, vous pouvez jeter un oeil à cet article.